Appeville au coeur des marais du Cotentin.

logo du site
  • Appeville
  • Appeville
  • Appeville
  • Appeville
  • Appeville

Accueil du site > Commune > Présentation de la commune

Présentation de la commune

Plus proche de Carentan que de son chef-lieu de canton La Haye du Puits, Appeville est une commune de 1320 hectares. Son territoire est constitué de hautes terres surplombant de vastes étendues de marais où se rejoignent la Douves et la Sèves, deux des plusieurs rivières qui drainent la Manche. Au rythme des pluies automnales et hivernales, les paysages se modifient, et si le plus souvent de vastes de prairies s’offrent à notre vue, elles se transforment en immenses étendues d’eau dès que les dépressions se multiplient. Au dernier recensement en 1999, la commune comptait 222 habitants (202 en 1990). La population y a été plus importante dans les temps passés, 606 habitants en 1801, 647 habitants en 1851, 468 habitants en 1901 et 343 habitants en 1954 (données INSEE). Jusque dans les années soixante-dix, pour nombre d’habitants de la commune l’activité agricole a été la principale source de revenu. Puis l’évolution de l’agriculture a rendu plus difficile la vie des petites exploitations et a fait disparaître les ouvriers agricoles. Au fil des départs en retraite les fermes ont disparu et il reste maintenant peu d’agriculteurs en activité. La population s’en est modifiée, le nombre de retraités s’est accru, de nouveaux habitants travaillant dans les entreprises voisines sont arrivés, et plusieurs citoyens de Grande Bretagne sont venus nous rejoindre avec réussite. L’habitat est dispersé en petits hameaux. Le bourg regroupe quant à lui, moins de dix maisons, autour d’une des plus importantes églises rurales du département. Ce monument du XIIIème siècle, est classé par les Bâtiments de France pour son style ogival très pur. Epargnée par les événements de juin 1944, Appeville recèle sur son territoire, d’autres constructions qui méritent le détour. Appeville, une commune du Cotentin où il fait bon vivre, qui a traversé les années en conservant son pittoresque, elle mérite que l’on s’y attarde.




Site réalisé en SPIP pour l'AMRF